Plages, plages, et ENCORE plages!

Granada est jolie, mais il y a beaucoup trop de touristes américains. Je n’aime pas quand les prix sont en dollars, au lieu de cordoba, et les menus en anglais. Je pense que les habitants sont aussi exaspérés que moi. Pour preuve, je me suis fait apostrophé, en anglais par un local, parce que je discutais avec une famille française sur le trottoir et que nous l’empêchions de passer. J’en ai tout de même profiter pour découvrir l’esprit de Noël du Nicaragua avec un super rayon Noël au Pali, supermarché local.

Après cette courte halte, je suis retourné sur les plages du Nicaragua. Elles ne sont pas toujours si faciles d’accès. Il m’a fallu traverser 2 gués. Heureusement, il n’y avait pas plus de 40 cm d’eau. J’ai une marge que de 50 cm avant que les caissons prennent l’eau. L,eau ne doit pas monter au dessus des genoux! Mais, il y a toujours quelqu’un qui passe pour donner des conseils sur le meilleur endroit pour traverser, Ces plages sont des « spots de surf ». Je n’y connais pas grand chose en surf, mais les vagues sont définitivement pas aussi belles et hautes qu’à Tahiti. Je pense que je souffrirai du « complexe des plages de Tahiti » jusqu’à la fin de mes jours. Je me soigne et prend donc tous les jours une dose de « plage pas comme tahiti ».

Granada

Popoyo

About the author

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *